Category Archives: TransitionneursIDF

SET – Atelier mobilité propre Mardi 18/10/2016

Suite à la soirée-débat sur le diesel que nous avons organisée le 31 mai 2016 *,  l’association « Sucy Environnement et Transition » met en place un atelier « mobilité propre » ouvert au public mardi 18 octobre 2016 à 20h45 à la Maison des associations de Sucy-en-Brie (14, place du Clos de Pacy).

L’objectif de cet atelier :

hybrid-428183_960_720
Informer et conseiller les automobilistes, en particulier ceux possesseurs d’un véhicule diesel, sur les solutions existantes pour se déplacer autrement, afin d’assainir l’air de nos villes.

Seront expliquées les solutions suivantes :

– acheter un Vélo à Assistance Électrique (VAE)
– acheter un véhicule GPL ou GNV
– acheter un véhicule Hybride au meilleur prix
– acheter un véhicule électrique
– acheter ou louer quelle est la meilleure solution
– autres solutions de mobilité (roues électriques, trottinettes,…)

A mardi !

* acrticles de référence :

SET – Soirée-débat du 31 mai 2016 sur les effets du diesel

Quels sont les effets du diesel sur notre santé et son coût réel ?

L’association Sucy Environnement et Transition organise une soirée ouverte au public à Sucy-en-Brie sur les risques liés au Diesel en présence d’un spécialiste du fonctionnement de l’appareil respiratoire, le docteur Gilles Dixsaut, conseiller scientifique entre 1983 et 2003 auprès du Ministère de la Santé.

Photo diesel

Un des premiers moteur Diesel

A l’origine conçu pour les transports de personnes ou de marchandises sur de longs trajets et des kilométrages annuels élevés, il s’est au fil des ans imposé dans nos villes au point de devenir incontournable, en raison notamment d’une fiscalité avantageuse tant à l’égard des particuliers que des entreprises et d’une consommation moindre. Pourtant, depuis de nombreuses années, la communauté médicale, scientifique et économique nous alerte sur les dangers des émissions du diesel pour la santé humaine et sur son coût réel.

Toutes les informations sur le tract : SET-Conférence Diesel et pollution 2016-05-31 v2

20160416_112851

SET – XIII à l’atelier Vélo du 16 avril 2016

Le 16 avril 2016 nous étions 13 à l’atelier vélo de Sucy Environnement et Transition. Comme d’habitude depuis plus de 5 ans : les échanges, le cours de mécanique, la réparation ou tout simplement l’entretien de nos vélos pour les utiliser tous les jours en sécurité. Il manquait une grosse clé plate pour serrer la tige de direction, elle est maintenant achetée et profitera à tous les membres.

L’atelier vélo c’est 5 euros par an en plus des 10 euros par an de l’adhésion à SET. 

Pensez à venir la Convergence Vélo du dimanche 5 juin 2016. Rendez-vous au château à 10h précise (et pour ceux qui habitent en bas de Sucy : rdv à la banque CAIXA, rue du Moulin Bateau à 10h05).

Le vélo est l’une des solutions les plus efficace contre les particules et l’effet de serre. Voir l’article de la Fédération des Usagers de la Bicyclette.

20160319_125703

SET – Achat groupé de VAE (retour sur le CycloWatt Belleville)

Contexte

Dans le cadre de son achat groupé de VAE (Vélo à Assistance Electrique) 2015-2016, notre association Sucy Environnement et Transition souhaite cette année fournir un vélo bon marché susceptible de franchir la côte de Sucy sans problème et remplacer la deuxième voiture.

Plus d’information sur l’article : SET – Achat Groupé de VAE 2016

Test du VAE Cyclowatt Belleville 2016

Nous avons été chercher le premier vélo Cyclowatt Samedi 17 octobre 2015 à Houille (78). C’était le modèle pour personnes de taille inférieure à 1,65 m : Bonneville (il correspond à a taille S) avec des roues de 26 pouces utiles pour se sentir à son aise sur le vélo.

Le modèle pour personnes de taille supérieure à 1,65 m est le Belleville, un peu différents,  disponibles finalement fin décembre 2015. Il a des roues dites de 700 donc 622 mm et 29 pouces (mais je dirais qu’il correspond à la taille M).

Mesurant 1,82 m  et ma femme 1,72 m j’ai acheté comme deuxième VAE le Belleville le 9 janvier et voici mes premiers retours. Pour information j’ai acheté comme premier vélo en 2013 le VAE Matra iflow D8 qui fonctionne toujours bien.

Note : après 1000 km et 6 mois : pas de problème (quelques ajouts dans l’articles)
Note : après 2000 km et 5 mois : pas de problème particulier si ce n’est le fil d’ampoule arrière qui a cassé, réparation facile en changeant une cosse. Une crevaison à cause à nouveau d’une punaise à 1500 km.
Note : après 3800 km et 9 mois : quelques petits problèmes.
1. J’ai changé la béquille à nouveau pour une Jumbo de Ursus (voir mes ajouts dans l’article) mais la hauteur de la cale pour les béquilles est un peu trop haute (de 2 cm) cela fait que la roue avant d’est pas en l’air lorsque je mets la béquille et que le vélo peut reculer dans une pente.
2. Un des deux contacts au niveau des freins pour couper le moteur ne fonctionne plus. Je dois utiliser le frein droit pour couper le contact.
3. Le boitier électronique m’indique toujours pleine charge je pense que ce problème est apparu suite à une pluis très violente. Cela n’est pas grave car la charge n’a jamais été très précise et j’utilise toujours mon compteur que je remets à zéro à chaque charge.
Ces points mineurs ne posent pas de problème et j’apprécie toujours la puissance et le silence du moteur.
4. J’ai changé les plaquettes du frein à disque avant  « Tektro Plaquette frein iox. 11 F » (10€ + 5€ de port) mais je n’ai toujours pas de bon freinage, suite à ma demande, Vélowatt m’a gracieusement envoyé un nouveau disque que je dois remplacer. Mais il faut la bonne tête de tournevis car c’est du Torx.

Ces 2 vélos, le Bonneville et le Belleville, ont un très bon moteur arrière Technologie SINE WAVE MODULATION qui présente 2 avantages majeur (1 et 2) :

  1. Le moteur est puissant en monté et sur le plat à condition de choisir la position 3 (position qui correspond à la vitesse maximum autorisée avec assistance de 25 km/h).
  2. Le moteur se met en route dès le demi tour de pédale. Ceci est très appréciable pour les démarrages en côte. Sur le Matra iflow D8 avec moteur avant il est nécessaire de faire presque 2 tours de pédalier pour obtenir l’assistance.
  3. Les garde boues sont solides et ne vibrent pas contrairement au Matra iflow D8.
  4. La selle est belle en marron et noir avec son amortisseur, les poignées aussi (différente de la photo). La selle est particulièrement adaptée à la morphologie féminine.
  5. Le Belleville a un frein à disque à l’avant (en option sur le Bonneville). Il est long à roder, le sera-t-il un jour et donc encore inefficace.
  6. La Batterie Samsung Lithium-ion 37v 10,4 Ah fait donc 384 Watts comparable à une 36v 10,7 Ah. Ce n’est pas une batterie telle qu’on le souhaiterait (nous aurions préféré une 13 Ah) mais elle permet de faire au moins 40 km. L’avantage est le boitier avec une clé où la position ouvert ou fermé est claire (contrairement au Matra) et facilement extractible (contrairement au Matra). Le chargeur est très léger (contrairement au Matra), il est donc possible de l’emmener pour la charger au travail (compter 6 heures de charge) si l’aller fait 40 km.
  7. Les roues sont à doubles parois (ce n’est pas le cas sur le Matra) (mais la qualité n’est tout de même pas exceptionnelle car j’ai vu sur la gente une imperfection).
  8. L’éclairage avant est bon (10w) et comme à l’arrière alimenté par la batterie avec bouton au guidon. 20161114_185859_2
    A 2000 km l’alimentation du feu arrière ne fonctionnait plus car le cable a cassé au niveau de cosse car il était monté trop tendu voir sur l’image à gauche. Réparation rapide à l’aide d’une cosse neuve et la pince à sertir.
  9. la coupure du moteur fonctionne sur les deux poignées de freins sur le Belleville alors que sur le Matra cette coupure ne se trouve que sur le frein  gauche.

20160319_125703

Inconvénients et comment les améliorer

Vue le prix limité de 919€ pour le Belleville (827€ pour les adhérents SET) et 799 € ( 719 € pour les adhérent SET) – prix qui a un peu augmenté par rapport au moment de notre choix mi 2015 – il ne faut pas comparer ce vélo avec des vélos à 2000€. C’est un vrai compromis qui présente des inconvénients améliorables et d’autres qu’on accepte ou qu’on refuse.

  1. Globalement le vélo, même avec son guidon au maximum, ne donne pas au cycliste une position droite si celui-ci a la jambe tendu sur les pédales (position normale). Si vous utilisez souvent votre vélo, souhaitez une position droite et avez les moyens de mettre 1500€ et si un démarrage en côte sans moteur ne vous pose pas de problème vous pouvez opter par exemple pour le Matra iflow D8 que nous avions acheté en 2013 (mais il avait à l’époque une batterie avec une autonome supérieure (11Ah ou 13Ah) qui a été volontairement baissée par Matra pour le déclasser – très très dommage). Autre solution un vélo à 2000€ avec l’association Partage ta rue 94 en l’occurrence actuellement le Sinus mais j’ai constaté qu’il n’avait pas de bavette à l’avant.
  2. 20160319_130028Pour les grands il faut changer le tube de selle car la selle est trop basse. Attention, bien respecter une insertion importante dans le tube du cadre.
  3. Le panneau de contrôle ne contient pas de compteur, il faut simplement s’en acheter un  ou ne pas en avoir. J’ai installé le B’TWIN à fil DC4 S (10€). Pour qu’il fonctionne il faut bien décaler le capteur par rapport au sensor.
  4. La roue avant n’a pas de bavette pour protéger le cycliste des éclaboussures. J’en ai confectionné une (sur la photo avec un ancien rétroviseur mais on peut mieux faire)
    20160319_125954
  5. Il faut remplacer la béquille trop étroite donc très instable (le vent fait tomber le vélo). Demandez conseil à notre atelier Vélo. J’ai finalement opté pour une Jumbo de chez Ursus. Mais la hauteur de la cale de béquille est trop haute de 2 cm ce qui fait que la roue avant touche encore le sol lorsque la béquille est mise. En conséquence le vélo glisse sur une pente.
  6. Je n’ai pas testé la capacité des pneus d’origine afin d’éviter une crevaison car j’utilise le vélo tous les jours et je ne peux pas me permettre de passer du temps à réparer une crevaison lors de mon trajet au travail. Je conseille, sauf utilisation de loisir et encore, de remplacer les pneus par des increvables. J’ai choisi des Schwalbe Energizer Plus.  Je pense que les pneus d’origine peuvent être plus glissants sous la pluie que les Energizer. Attention il semble aussi que les Schwalbe Marathon Plus glissent aussi. Par contre j’ai crevé avec les Energizer Plus à cause d’une punaise à environ 500 km et à nouveau à 1500 km. En effet ils ne protègent que sur une épaisseur de 3 mn et une punaise doit faire 4 millimètres. Je préconiserais donc un pneu Energizer à l’avant pour éviter de glisser de l’avant mais un Marathon Plus à l’arrière pour éviter la crevaison à l’arrière plus facile à contrôler en cas de dérapage. Le Marathon Plus, avec 5 mn de protection n’est pas crevé par une punaise.
  7. La capacité de la batterie est limitée à 10,4 Ah ce qui est donne une autonomie suffisante en assistance sur position 2 (un peu poussif) mais en position 3 la pêche du vélo se paye par une autonomie plus limitée estimée à environ 40 km. La bonne capacité serait 13 Ah en option. (Attention aux indications d’autonomie sur les prospectus car un parcours comporte outre les montées de nombreux redémarrages aux intersections et feux).
  8. La différence de punch entre la position 2 et 3 est étonnante. Il serait plus raisonnable d’avoir une position 2 plus efficace.
  9. Le freinage à l’arrière n’est pas encore correct. J’ai remplacé les patins d’origine pour l’améliorer. Ce n’est pas parfait mais mieux. Penser à bien nettoyer les jantes lorsque la route est mouillée, boueuse ou poussiéreuse.

Les précautions après achat

Penser quand vous achetez un vélo pensez à bien resserrer les vis après le premier mois et même ensuite. Sur le Matra iflow D8 nous avons eu 5 vélos dont les vis à l’arrière se dévissaient. Nous avons ajouté du frein filet à l’atelier vélo aux vélos des adhérents qui ont eu la bonne idée d’y passer. Pour ce vélo là  pour l’instant pas de problème de vis sauf pour le guidon comme décrit ci-dessous.

Les problèmes détectés actuellement:

  1. Les rayons de la roue arrière n’étaient pas assez tendus d’où risque de casse de la roue arrière. J’ai retendu les rayons à l’atelier vélo de l’atelier vélo de SET. Une clé à rayon est fournie avec le vélo (utiliser la numéro 14) je ne suis donc pas le seul à avoir ce problème.
  2. La vis de la tige de direction n’était pas assez serrée. Nous n’avions pas les bonnes clés pour maintenir à la fois l’écrou et le contre écrou à l’atelier nous l’avons achetée maintenant. Utile pour tous les vélos.

Comparaison avec des vélos moins chers ou plus chers mais moins bien

Guillaume a acheté le vélo Norauto au prix de 650€ en février 2015 de marque WAYSCRAL modèle W402 (24 V, 10 Ah). (A l’époque un prix proche du Bonneville).

Guillaume est satisfait du prix très correct mais l’autonomie n’est que de 20-25 km au plus en usage normal. Le phare avant et feu arrière sont à pile et l’intensité limitée du phare avant rend son usage impossible la nuit. Les mâchoires des freins peuvent se détendre à l’usage.

En fait le problème majeur de ce vélo est que les vélos en 24v sont complètement dépassés et que le 36v est un minimum aujourd’hui (2016). Nous allons vers le 48v progressivement.

Chez Décathlon il y a aussi un vélo en 24v au 30/4/2016 à un prix de 699 € (Elops 500 E) équivalent au Norauto et un autre à 1100€ en 36V mais avec moins d’autonomie que le Belleville (36V – 8A).

Conclusion

Il n’existe pas de bon vélo à moins de 2000 € mais des compromis suffisants pour avoir un vélo vous permettant de franchir facilement une côte en ne dépensant qu’un tiers de l’effort nécessaire avec un vélo normal. Ne pas transpirer ou pouvoir se déplacer sans avoir besoin d’une bonne forme physique devient accessible à tous.

Pensez aussi à acheter autant de VAE que de membres de la famille qui souhaitent faire du vélo souvent ou se rendre ensemble dans un rayon de 10 km en remplaçant la deuxième voiture. Dans ce cas un prix raisonnable est un critère important.

Attention aux arguments non fondés :

  1. Le vélo consomme de l’électricité (nucléaire) : faites le calcul et vous trouverez que la consommation d’un vélo est l’équivalent de 5 à 10€ par an !
  2. Le moteur à l’arrière rend le démontage difficile : avec ce vélo c’est seulement un coup de main à prendre (positionnement d’un ergot) et mieux vaut avoir des pneus increvable de toute façon. L’avantage du moteur à l’arrière est de pouvoir monter une côte importante sans dérapage de la roue motrice.
  3. Le VAE est cher. Reprendre ses factures voitures pour comparer et vous achetez un VAE pour chaque membre de la famille !
  4. Le VAE est pour les fainéants : c’est vrai. Attention à appuyer quand même sur les pédales pour avoir votre ration d’effort musculaire journalier. François de Saint-Maur fait ses aller-retour Saint-Maur – l’arche de la Défense en vélo sans moteur mais tout le monde n’est pas prèt à faire 50 km tous les jours en vélo.

Bonne route,

Jean-Paul Grange

 

Anne-Marie_Gabelica

Notre soirée cosmétiques !!!!!

Comment choisir des cosmétiques plus sûrs pour ma santé, plus efficaces et écologiques ?

A l’heure où de plus en plus d’ingrédients utilisés en cosmétique sont sur la sellette, il devient très difficile de déterminer quels sont les produits qui sont sûrs pour notre santé. En plus d’être nocifs, beaucoup de produits cosmétiques ont aussi un impact sanitaire indirect néfaste pour l’environnement. Il devient donc urgent pour toutes les personnes soucieuses de leur santé et de l’écologie de savoir comment reconnaître les ingrédients à éviter à tout prix.

Anne-Marie Gabelica, ingénieure biochimiste, est venue mardi 24 Nov 2015 nous donner toutes les astuces pour débusquer au plus vite dans la composition des cosmétiques, les différents types de composants dangereux et destructeurs de l’environnement (conservateurs synthétiques, Perturbateurs Endocriniens…).

Il faut savoir que les Perturbateurs Endocriniens sont nocifs même à faible dose car ils s’associent et s’accumulent dans le corps pouvant provoquer : anomalies du sperme, cancers sein ou utérus, puberté précoce…

alepia-savon-alep-40Liste des composants dangereux à éviter :

  • Parabens qui imitent les hormones oestrogènes.
  • Triclosan surtout dans les dentifrices
  • Phtalates et Dyéthylphtalate dans les parfums, souvent masqué sous l’appellation « Flagrance ou musc » Pénètrent le corps par voie transcutanée ou inhalation.
  • Phénoxyéthanol
  • Sulfate (Sodium Lauryl Sulfate, Laureth) dans les shampoings et gels douche peuvent provoquer pellicules et eczéma…
  • Huiles minérales de la pétrochimie : Paraffine, Vaseline, Silicone (Méthycone, Siloxane)
  • Huiles estérifiées et hydrogénées (Caprilic, capritriglycérines) qui ne contiennent pas d’acides gras essentiels et sont inefficaces.

Quelques alternatives :

  • Savon de saponification à froid : savon d’Alep
  • Colorations végétales aux pigments naturels : Curcuma, Henné.

Attention certaines contiennent du Resorcinol qui est un PE neurotoxique.

Pour plus d’info :

 

Joy