SET – Présentation de la sophrologie le 30 janvier 2018

La sophrologie, tout le monde connait !

Peut-être pas si sûr, c’est pourquoi mardi 30 janvier 2018, Véronique Blanchon Doucet, sophrologue certifiée RNCP, a animé une soirée débat SET sur la sophrologie en lien avec la Transition Intérieure et la santé en partenariat avec notre association SET (Sucy Environnement et Transition).

Nous avons revisité  la définition de « la santé » inscrite depuis 1946 dans le préambule de la constitution de l’OMS :  « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

Sophrologie_20180130_213307 (1)Véronique Blanchon Doucet  ayant participé à un état des lieux de la santé sur notre territoire du Grand Paris Sud Est Avenir T11* (2017) et nous a communiqué le constat suivant : notre territoire est en déficit de médecins et la moyenne d’âge élevée des généralistes et spécialistes va accentuer ce problème. Néanmoins les solutions sont multiples : regroupements de professionnels de santé, télémédecine et particulièrement l’amélioration en matière de prévention santé.

A ce titre la sophrologie propose des outils pour prévenir les maladies comme certains diabètes, des maladies cardio-vasculaires, la dépression… La sophrologie ne soigne pas mais renforce les traitements, les rend  plus efficaces, limites les effets secondaires (ex soins infirmiers, chimio, traitement de la douleur, etc.). La sophrologie s’adresse à tous et à tous les âges de la vie (à partir de 5 ans).

La sophrologie propose de  trouver un  nouvel  équilibre corps et esprit à partir d’exercices de relaxation, de respiration, de mouvement et d’activation mentale. Elle est transmise par la voix. Les séances se passent,  debout ou assis,  les yeux fermés pour  descendre dans un état de conscience vigile,  entre veille et sommeil, permettant de se vivre dans son intériorité, de sentir son corps et utiliser la visualisation.

Il est ainsi possible de reprendre la maîtrise sur son propre fonctionnement,  de corriger ses schémas de pensées erronés (je n’arrive pas à me relaxer,…), libérer son corps de ses tensions pour atteindre l’harmonie du corps et de l’esprit

La méthode sophrologique a été créée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo  en observant des pratiques existantes dans le monde (ex : yoga, méditation, Qi gong). Grace aux techniques sophrologiques transmises suivant un protocole définis par le sophrologue, la méthode apporte une nouvelle conscience d’Être à travers ses propres ressources et invite à plus de confiance en soi  et dans  son corps.  Elle augmente notre capital santé.

Comment la sophrologie intervient en matière de prévention santé ?

En prenant soin de soi en mettant en place de nouvelles habitudes de vie,  gérant son stress, réduisant les dépendances. On apprend à savoir ce que l’on souhaite (nos attentes profondes). Ce peut être aussi une  préparation pour optimiser les conditions d’interventions chirurgicales, pour soulager la douleur,  résoudre les problèmes de sommeil, accompagner le travail en psychothérapie. En allant plus loin il est possible d’harmoniser le fonctionnement des organes (cellulaire), d’accompagner  une personne ayant de la sclérose en plaque à renforcer les effets de son traitement et ralentir le processus de dégénérescence cellulaire.

D »autres applications sont possibles comme la préparation mentale (sportive, préparation aux examens)

Après cette conférence bien préparée, nous avons pratiqué avec Véronique une séance de sophrologie sur notre chaise. Elle s’est finie par un échange sur ce que chacun a ressenti. Quel plaisir d’être là et retrouver des sensations corporelles et notre calme intérieur.

*source Cabinet Mazars (Suivant étude commandée par Agence Régionale de Santé /ARS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *