Apporter la paix à soi et aux autres

 

Logo-visionTous les 15 jours, une vingtaine de personnes se retrouvent dans la salle de la Maison des Associations sous le regard bienveillant de Marie Claude, notre guide en Ho’Oponopono.

Pendant 2 heures, nous travaillons ensemble autour de ce qui bloque, grippe, freine notre vie quotidienne, nos relations avec les autres, nos proches, ou n’importe quelle situation. Bref ce qui crée problème…

Nous savons que  ces situations rencontrées  ne sont qu’une création de notre égo : Nous sommes créateur à 100% de ce qui nous arrive !

Accepter l’idée que notre pensée puisse être à l’origine de nos problèmes et en prendre la responsabilité est chose malaisée ! Mais recommandée si nous voulons vivre mieux ici et maintenant.

Dans ces instants de partage silencieux, le travail du groupe permet à chacun de profiter au mieux de l’énergie collective qui se développe au cours des séances ; chacun est  recueilli, connecté à lui même et aux autres dans un bain d’apaisement et de zénitude tandis que Marie-Claude nous accompagne avec son humour et nous aide à redonner un sens à ce que chacun vit.

Ici, pas de tatami, ni d’approche thérapeutique classique ; juste une bouteille d’eau pour laisser couler l’énergie. On vient avec ce que l’on est, sans regard critique ni jugement de valeur.

Mais quel est le secret de cette méthode énergétique connue depuis des millénaires par les populations d’HAWAI qui l’utilisaient dans des rituels chamaniques pour retrouver lors de conflits l’apaisement, la réconciliation, la sécurité. Ho’Oponopono signifie « rester droit » !

Et à notre époque, dans ces climats d’inquiétude, de tensions en tout genre, il devient indispensable de rechercher l’équilibre, de se réconcilier avec soi-même, avec son environnement ou son histoire en utilisant cet outil simple et incroyable par ses effets, l’emploi de 4 mots qui symbolisent parfaitement le déroulement du processus de nettoyage des mémoires stockées dans notre subconscient:

« désolé” (je ne savais pas que j’avais ces mémoires en moi), “pardon” (je fais l’offrande de ces pensées erronées), “merci” (je vais pouvoir les libérer),” je t aime” (je les libère par l’énergie de l’amour). Le mantra peut ètre utilisé en prévention, en amont de toute situation avec laquelle vous pouvez avoir des pensées erronées…

Quand vous avez retrouvé une certaine sérénité, les choses autour de vous retrouvent la paix, que dire de mieux ?”

Sylvie Garnier

A propos Jean-Paul Grange

Membre actif de "Sucy Environnement Transition" localement et aux niveau départemental, régional, national et international des Villes & Territoires en Transition cofondées par Rob Hopkins. Je suis ingénieur et j'ai été conseiller municipal sur Sucy en Brie de 2014 à 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.