SET – Test du nettoyeur vapeur Karcher SC5 EasyFix

L’atelier Achats Groupés de l’association SET a pour but d’aider les adhérents à faire des achats ayant un impact minimum sur l’environnement. Soit acheter un appareil et le partager, soit acheter du matériel individuel efficace permettant d’économiser de l’énergie ou se nourrir mieux.

Afin de rendre les choix d’achats les plus démocratiques possibles nous soumettons les idées d’achats à un sondage. Le dernier en date était sur l’achat par l’association et le partage d’un nettoyeur vapeur.

Comme indiqué dans l’article : SET – Achat nettoyeur vapeur – résultat consultation – 2019  ⅓ des adhérents se sont prononcés et 80% des votants disent vouloir l’utiliser.

Nous avons demandé leurs conseils aux personnes utilisant déjà un tel appareil. Certains ont souligné la nécessité d’acheter un bon appareil afin de pouvoir nettoyer les tapis correctement. D’autres ont indiqué que leur appareil laissait de l’eau après leur passage et conseillaient d’acheter un appareil fournissant de la vapeur sèche.

La consultation de nombreux sites internet donne une vue assez biaisée car chaque site cherche à vendre son appareil et n’en indique pas les défauts ni les limites. Les avis inutiles des personnes vont de “super appareil que je viens de déballer” à “très content de mon achat”. Cela souligne l’intérêt d’un achat groupé et testé.

Les meilleurs appareils coûtent entre 800€ et plus de 1200€. Or l’association n’a pas assez de moyens pour un tel investissement. Nous avons donc opté pour le haut de gamme destiné aux particuliers dans la marque connue Karcher avec le SC5 EasyFix à 300€ (il était à plus de 400€ au départ accompagné de quelques accessoires supplémentaires).

Nous (Frédérique Lisbet et Jean-Paul Grange) avons donc acheté et testé cet appareil en mai 2019. Nous avons pensé le garder c’est pourquoi nous avons rédigé, dès la prise en main, la documentation de prise en main destinée aux adhérents. SET – Nettoyeur Vapeur – Comment l’utiliser

Mais après quelques heures d’utilisation dans différentes configurations nous avons été déçus et nous avons décidé de rendre l’appareil. C’est aussi ça l’achat groupé : éviter à nombre d’adhérents d’acheter un matériel inutile ou qui ne conviendrait pas. Très déçus nous partageons néanmoins notre test et nos retours afin que chacun puisse en prendre connaissance.

Il reste que le nettoyage vapeur devrait être utile et efficace. Nous souhaiterions pouvoir tester un matériel donnant toute satisfaction.Une personne sur un Site Internet indiquait qu’il faut choisir un appareil à partir de 6 bars et 160° en chaudière car en sortie d’accessoire vous avez déjà perdu 40 à 50°, avec ces caractéristiques il s’agit bien de vapeur dite “sèche” avec un taux d’humidité de 7 à 10 %. vous pouvez voir les modèles SPHERO ou F8 virgo. Ces modèles sont vendus 1600€.

Si un adhérent ou une connaissance possède un tel appareil ou est particulièrement satisfait du sien nous pourrions le tester. Nous pourrions aussi le louer chez un professionnel. Si les tests étaient satisfaisants nous pourrions essayer d’en trouver un d’occasion.

SET – Atelier jardinage du 6 Avril 2019

Apprentissage et partage autour du jardinage !

Le samedi 6 avril, a débuté la série des 4 ateliers jardinage, animé par Stéphane Davrichewy.

Nous étions une dizaine d’adhérents SET, réunis le temps d’une après midi, dans le jardin de Joy et Smail, afin de les aider dans le démarrage de leur projet potager et apprendre en même temps le jardinage dans une approche permaculturelle.

Après une présentation de chacun, permettant de se faire une idée de nos différents niveaux en jardinage, l’étude du “design” prévu pour l’agencement du jardin, nous avons discuté outillage :

Qu’est ce qu’une grelinette ? un croc ? un râteau ?

A quoi servent ces outils ? A quel moment s’en servir et dans quel ordre, pour travailler la terre de manière efficace et respectueuse de la vie du sol ?

Sur le plan théorique,nous avons également échangé pour savoir :

  • Comment planter au mieux, en fonction de l’exposition au soleil et du futur développement des plantes ?
  • Comment définir les espacements entre les différentes lignes de semis ?
  • Quelles solutions, les plus écologiques possibles, mettre en place pour faire face aux nuisibles, telles les limaces ?
  • Une fois les semis en pleine terre faits, comment et à quel rythme réaliser un bon arrosage pour la levée des semis ?

Puis est arrivée la pratique, chacun(e) a pu s’exercer au travail de la terre avec la grelinette (ou biogrif à 5 dents) qui permet de préparer/aérer/décompacter le sol sans perturber la vie du sol et aussi sans se faire mal au dos. Puis grâce à l’usage du croc et du râteau, nous avons préparé notre sol pour accueillir les graines.

A la fin de ce premier atelier pratique, nous avions planté un arbousier, semé radis, carottes, pois gourmands, betteraves et panais puis repiqué les 8 plants de salades diverses.

Chacun(e) a également pu réaliser et repartir avec ses propres semis en godet, de tomates, aubergines, courgettes jaunes, aromatiques…

Après tous ces efforts, nous avons pu nous recharger avec de délicieuses tartes et gâteaux.

Ce fut un très bon moment de partage sous le soleil où l’on a pu apprendre et faire ensemble.

Vivement les prochains ateliers, en Mai et Juin. Au programme, plantation d’une haie de lierres, semis de pois, haricots, laitues, betterave, carottes, radis, choux, tournesols,  repiquage des salades en pleine terre, éclaircir les carottes déjà semées, subdiviser les plants de tomates, concombres, et épinards-fraises et vos surprises…

Voici le résultat à ce jour de Saint de glace…

SET – Soirée Education alternative du 16 avril 2019

Pour “Sucy Environnement Transition” l’Éducation est un sujet particulièrement important car les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Comment faire aussi la Transition dans l’éducation ?

Afin de laisser un temps suffisamment important pour le débat, nous n’avons pas présenté un film en entier mais seulement les extraits les plus significatifs du film sur les éducations alternatives : “Une idée folle” de Judith Grumbach.

Les 30 minutes d’extraits ne traitent que de la maternelle et l’école élémentaire alors que le film parle aussi du collège.

Les extraits du film montrent 9 différentes écoles essentiellement alternatives mais aussi publiques où se pratique de l’éducation alternative. Suite au film Jean-Paul, organisateur de la soirée, a résumé les thèmes abordés qui sont autant de pistes de réflexion et d’action:

  • Quel est l’objectif de l’éducation ?
  • Naturellement, l’enfant est un explorateur et un chercheur
  • L’enfant comme chaque homme est unique
  • l’apprentissage doit être adapté à chacun et à son rythme
  • Importance de la motivation
  • Donner confiance aux enfants
  • Connaissance de son égo et des autres
  • Relation aux autres (empathie)
  • Développer la coopération et la citoyenneté
  • Favoriser la créativité et l’imagination
  • Le savoir être mais aussi comment être adapté au collège.

Un tour de cercle

Suite à la bonne idée de Sandie, nous avons proposé à chaque personne présente de dire deux mots sur sa position par rapport au sujet (enseignante ou mère,…) Le tour a permis de constater une belle diversité de profils ( parents/grands-parents/enseignants/éducateurs) avec pour certains déjà des implications concrètes dans l’éducation alternative ( freinet/montessori/homeschooling). Autant de personnes qui ont pu intervenir ensuite pour enrichir le débat.

Les intervenantes

Pour représenter l’éducation alternative nous avons eu la chance d’avoir Caroline de Chevry-Cossigny travaillant comme enseignante pour les 6 à 12 ans à l’école Montessori de Brie-Comte-Robert. Mais aussi Sandie Moreau pour témoigner en tant que parent d’un enfant dans cette école.

Afin de rendre le débat plus serein, Jean-Paul a proposé, un peu comme dans la méthode sociocratique, de commencer par des questions d’éclaircissement avant de proposer des questions plus polémiques.

Au final plusieurs points de force sont apparus :

Il existe au moins 2 structures qui travaillent à amener des pratiques alternatives dans l’éducation publique : L’ISEM pour améliorer l’école publique et le mouvement “Public Montessori” ouvert à l’extérieur.

Même si l’environnement éducatif traditionnel n’est pas toujours compréhensif et reste réservé, l’enseignant a tout de même une certaine flexibilité qui lui permet d’introduire de nouvelles pratiques .

Nous avons abordé la question des classes multi-âges qui peuvent être vues comme une chance par les parents des plus petits mais comme un inconvénient pour ceux des plus grands. Néanmoins ce type d’échange profite aux deux et il est pratiqué régulièrement par exemple à la maternelle des Bruyères en lien avec d’autres écoles.

L’influence du niveau socio-éducatif et la langue des parents peut aussi jouer et même s’il est vrai que dans certaines villes le taux d’enfants parlant français est plus bas, chez les plus instruits certains enfants présentent des troubles de l’attention ou ne sont pas assez motivés.

Certains parents poussent à l’utilisation de méthodes alternatives et d’autres, au contraire, doivent être convaincus par exemple que la notation individuelle n’est pas la bonne chose pour l’épanouissement et donc la réussite de l’enfant.

Enfin le coût des écoles alternatives privées est élevé, environ 5000 €/ an pour l’école Montessori de Brie-Comte- Robert, et cela peut freiner les parents. Il existe d’autres alternatives, des écoles sous contrat avec l’état donc moins chères et les parents peuvent aussi faire l’école à la maison jusqu’à 16 ans. Nous avons eu la chance de partager les témoignages de 2 personnes qui utilisent cette solution. La plus ancienne a souligné que ses enfants ont réussi leur Bac et des études supérieures.

Pour le passage au Lycée certains ont suggéré le Lycée autogéré de Paris.

Passons à l’action avec l’atelier SET Education !

Suite au débats Jean-Paul a résumé quelques pistes d’action qui ont émergé pendant les discussions. Nous pouvons maintenant partager nos idées et expériences pour agir positivement, suivant le principe de la Transition, mettre en œuvre quelques-unes des solutions vues dans le film et en inventer d’autres.

Afin de gérer ces échanges et lancement d’actions concrètes, un atelier SET a été créé : “SET Atelier éducation

Pour faire partie de cet atelier, il suffit d’adhérer pour 10€/an à SET (5€ de Mai à Août pour la fin d’année scolaire) et accéder ainsi à tous les ateliers (sauf AMAP) de l’association. dont l’atelier éducation.

Chaque adhérent peut s’inscrire à n’importe quel atelier depuis le Site Internet en cliquant dans le menu sur “SET Adhérents”, donner son mot de passe adhérent, puis accéder au tableau “Inscription et Désinscription” pour cliquer sur Atelier Education : Inscription.

Copie d’écran du tableau d’inscriptions (non cliquable ci-dessous)

Contactez Jean-Paul Grange si vous avez une question.

C’est avec un ensemble de petits pas dans ce domaine que nous pourrons rendre l’éducation aussi efficace que créatrice de citoyens heureux et actifs.

SET – Atelier cuisine du 15 avril 2019

Les ateliers cuisine SET du Rond d’or

La fréquentation était un peu moindre puisque nous étions 15 réunis en cuisine et autour de la table, et nous avons une pensée pour celles qui étaient absentes alors qu’elles avaient prévu de venir. Malgré cela, la richesse des échanges était au rendez-vous de même que le régal des papilles.

Comme le sujet a été discuté, je veux rappeler au nom de tous que cet atelier a bien pour vocation d’être végétarien, par engagement contre la menace que l’élevage intensif fait peser sur la planète autant que sur notre santé. Dans ce contexte, il peut être surprenant d’avoir accepté la dégustation d’huîtres qui a eu lieu lors de l’atelier de mars. Cette initiative a été proposée dans un contexte d’échange de compétence convivial et solidaire sur la façon d’ouvrir les huitres , et nous avons été d’accords autour de la table pour dire que ces initiatives spontanées pouvaient avoir leur place au sein de cet atelier. N’hésitez pas à nous faire également part de votre avis sur le sujet, en particulier si vous avez des objections.

Dans la continuité il a aussi été abordé le fait que proposer entrée, plat et dessert lors de ces ateliers pouvait ne pas refléter l’esprit initial. Trop pour un soir, trop au regard d’une démarche qui se veut plus respectueuse des ressources, qui porte l’idée de décroissance, y compris au niveau du contenu de nos assiettes. La question reste ouverte. Entre l’idée d’utiliser ces ateliers pour partager des recettes et donc s’autoriser 3 « plats » et celle de s’inscrire dans une démarche plus conforme à notre quotidien, nous n’avons pas vraiment tranché. Tous vos avis sont les bienvenus.

Après cette longue introduction, place à la cuisine 😊 ! Au menu, 2 recettes salées qui se complétaient : des galettes de légumes et une délicieuse salade vietnamienne un peu revisitée. Le tout agrémenté de nombreuses graines germées. En dessert, quelques pommes cuites agrémentées par les cookies d’Erwan qui ont conquis toutes les papilles.

N’oublions pas les délicieuses bouchées apéritives préparées par Marie-Claude : voilà qui pourrait nous inspirer pour notre prochain repas de fête 😊 !!!

Un petit mot sur les graines germées. Je remercie au passage Véronique et Fred qui s’étaient organisés pour nous préparer et nous faire goûter une grande quantité de graines germées différentes 😊 ! Bravo à eux.

Les graines germées sont de véritables « superaliments » aux très nombreuses vertus. Elles constituent une source privilégiée de micro-nutriments essentiels à notre santé (vitamines, minéraux et enzymes). En effet, le fait de mettre une graine à germer va permettre de réveiller le potentiel en dormance, de libérer toute l’énergie et tous les nutriments nécessaires à faire pousser la plante en devenir. On parle d’aliment vitalisant, c’est-à-dire à même de faire remonter notre niveau d’énergie autant que de fournir tous les minéraux et de nombreuses vitamines dont le corps a besoin. A titre indicatif et selon les graines bien sûr, lors de la germination, la vitamine C augmenterait de 600%, la B6 de 500%, la B5 de 200%, la B2 de 1300%, la biotine de 50% et l’acide folique de 600%.
Les graines germées sont très simples à inclure dans nos préparations culinaires quotidiennes : saupoudrées sur les salades ou crudités / saupoudrées sur les légumes vapeurs, viandes ou poissons / directement en salade, avec un petit assaisonnement / en sandwich…

On veillera à ne pas les cuire pour préserver leurs qualités nutritionnelles.

Pour les personnes qui ne sont pas habituées à en manger, on recommande généralement d’augmenter les doses progressivement, voire d’éviter la consommation le soir au risque de perturber le sommeil (rare).

Les graines germées peuvent-elles être des sources de vitamine B12 ?

Cela dépend du type de graine mais la teneur des lentilles et des pois chiches en vitamine B12 est multipliée par cinq en quatre jours de germination

Notons enfin que la germination des céréales et légumineuses inhibe leur facteur antinutritionnel, ce qui les rend beaucoup plus digestes et intéressantes pour la santé.

Les bouchées apéritives de Marie-Claude

Juste délicieuses et très bonnes pour la santé… on en reprendrait bien une ou deux 😉 !

Merci Marie-Claude pour cette petite découverte surprise !

Ingrédients :

  • 2 petites courgettes bio coupées en morceaux avec la peau
  • ½ paquet de tofu fumé
  • 1 cc rase d’agar …(Voir la recette complète)

La salade vietnamienne de Raymonde et Joël

Je le redis, cette salade est délicieuse. Elle me fait penser à la garniture que je prépare pour mes rouleaux de printemps, mais en beaucoup plus complet et plus raffiné. A renouveler très vite !!! Ça tombe bien, j’ai un chou blanc qui attend patiemment mon inspiration 😉…

Pour 4 personnes

Les galettes de légumes

Telles que faites lundi soir, ces galettes auraient mérité d’être plus parfumées. N’hésitez pas à ajouter plein d’épices et/ou d’herbes aromatiques. Par ailleurs, vu les multiples recettes de galettes végétales, nous serons surement amenés à en proposer d’autres versions lors d’un futur atelier.

Pour 20 galettes

  • 5 gros œufs,
  • ½ l de lait végétal non sucré,
  • 400 g de flocons de sarrasin ou de quinoa,
  • 20 cs de légumes râpés (courgette, carotte, oignons),
  • 10 cs de poudre d’amande,
  • 5 cs de grain… (voir la recette complète)

Les cookies d’Erwan

Notre jeune invité d’un jour était ravi de pouvoir se faire assister par Véronique pour nous faire partager sa recette préférée de cookies, recette qu’il a fait évoluer au fil du temps et de ses expériences.

Pour 45 cookies environ

  • 200 g de pépites de chocolat noir
  • 195 g de beurre
  • 75 g de sucre complet
  • 75 g de sucre de fleur de …(Voir la recette complète)


Pour terminer ce compte-rendu, nous avons discuté au cours du repas de recettes pour les prochains ateliers ; il est plus facile de faire émerger des idées originales quand nous sommes réunis autour d’une table que chacun derrière son écran. Je vous annonce donc les idées retenues pour les ateliers de mai (le 13) et juin (le 10) … Eh oui, nous avons été inspirés 😊 !

  • En mai : curry de légumes aux noix de cajou / Raita / éventuellement dessert indien
    Que celles et ceux qui veulent venir en sari ce soir-là se fassent plaisir 😊…
  • En juin : atelier dédié à l’apprentissage de la préparation de légumes lacto-fermentés et à leur dégustation + cuisine du millet.

A vos saladiers, planches à découper et casseroles… c’est à vous de jouer 😊 !