Category Archives: Alimentation

Tout ce qui touche directement à l’alimentation sauf les déchets traités spécifiquement.

SET – Comment diminuer la pollution liée aux diesels

Suite à la soirée organisée le 31 mai 2016 par « Sucy Environnement et Transition ».

Veuillez trouver ci-dessous les éléments les plus importants expliqués lors de cette soirée. Nous avons créé, suite à cette conférence un Atelier mobilité « propre »  sur la qualité de l’air et comment l’améliorer par des actions locales. Contactez nous !

Le diesel et la santé publique

bridge-665928_640Le nombre de véhicules en circulation n’a cessé de croître en France. Il a presque doublé en 30 ans, passant de 20,99 millions en 1980 à 38,41 millions actuellement (estimation au 1er janvier 2015 du Comité des constructeurs français d’automobiles).

Parallèlement, le moteur diesel, jadis réservé aux professionnels de la route (il équipe aujourd’hui la quasi-totalité des véhicules utilitaires), s’est considérablement démocratisé au fil des ans.  Equipant un véhicule particulier sur cent en 1970, un sur dix en 1985 et  un sur quatre en 1995, il n’a cessé de se développer au point d’équiper, aujourd’hui, près de trois véhicules sur quatre, ce qui en fait une spécificité française.

A t-on vraiment prévu cette forte croissance du diesel en France et en a t-on mesuré les conséquences ? Continue reading

SET – Soirée-débat du 31 mai 2016 sur les effets du diesel

Quels sont les effets du diesel sur notre santé et son coût réel ?

L’association Sucy Environnement et Transition organise une soirée ouverte au public à Sucy-en-Brie sur les risques liés au Diesel en présence d’un spécialiste du fonctionnement de l’appareil respiratoire, le docteur Gilles Dixsaut, conseiller scientifique entre 1983 et 2003 auprès du Ministère de la Santé.

Photo diesel

Un des premiers moteur Diesel

A l’origine conçu pour les transports de personnes ou de marchandises sur de longs trajets et des kilométrages annuels élevés, il s’est au fil des ans imposé dans nos villes au point de devenir incontournable, en raison notamment d’une fiscalité avantageuse tant à l’égard des particuliers que des entreprises et d’une consommation moindre. Pourtant, depuis de nombreuses années, la communauté médicale, scientifique et économique nous alerte sur les dangers des émissions du diesel pour la santé humaine et sur son coût réel.

Toutes les informations sur le tract : SET-Conférence Diesel et pollution 2016-05-31 v2

Terre d’Ici : atelier étiquettes

L’objectif du verger communautaire était de créer des étiquettes durables et esthétiques afin d’indiquer l’espèce fruitière de chacun des arbres.

CIMG2908

Elles ont été confectionnées sur des ardoises de récupération découpées et percées. Le CIMG2905nom a été écrit à l’aide d’un stylo indélébile puis passé à la cire d’abeilles pour protéger des intempéries et donner un aspect satiné du plus bel effet.

 

 

Atelier cuisine du 7 mars 2016

image

Toujours aussi convivial,  après la découpe de légumes et un assaisonnement très bien choisi nous avons partagé un délicieux couscous végétarien.

image

Nous échangeons nos connaissances sur quand manger les fruits (au mons 1/2 heure avant un repas et non après),  les pépins de pommes,…

20160307_213451
Les recettes s’échangent et nos amies conteuses nous raconte une histoire.

image

Dessert avant de ramener nos assiettes pour ne pas faire la vaisselle, une bise et retour à la maison, la tête pleine de bons moments.

Le but de cet atelier est de permettre à tous de refaire ces recettes correspondant aux critères définis par SET

La recette

  • Pour voir la recette : a ajouter
  • Pour référence la recette modifiable : à ajouter
Anne-Marie_Gabelica

Notre soirée cosmétiques !!!!!

Comment choisir des cosmétiques plus sûrs pour ma santé, plus efficaces et écologiques ?

A l’heure où de plus en plus d’ingrédients utilisés en cosmétique sont sur la sellette, il devient très difficile de déterminer quels sont les produits qui sont sûrs pour notre santé. En plus d’être nocifs, beaucoup de produits cosmétiques ont aussi un impact sanitaire indirect néfaste pour l’environnement. Il devient donc urgent pour toutes les personnes soucieuses de leur santé et de l’écologie de savoir comment reconnaître les ingrédients à éviter à tout prix.

Anne-Marie Gabelica, ingénieure biochimiste, est venue mardi 24 Nov 2015 nous donner toutes les astuces pour débusquer au plus vite dans la composition des cosmétiques, les différents types de composants dangereux et destructeurs de l’environnement (conservateurs synthétiques, Perturbateurs Endocriniens…).

Il faut savoir que les Perturbateurs Endocriniens sont nocifs même à faible dose car ils s’associent et s’accumulent dans le corps pouvant provoquer : anomalies du sperme, cancers sein ou utérus, puberté précoce…

alepia-savon-alep-40Liste des composants dangereux à éviter :

  • Parabens qui imitent les hormones oestrogènes.
  • Triclosan surtout dans les dentifrices
  • Phtalates et Dyéthylphtalate dans les parfums, souvent masqué sous l’appellation « Flagrance ou musc » Pénètrent le corps par voie transcutanée ou inhalation.
  • Phénoxyéthanol
  • Sulfate (Sodium Lauryl Sulfate, Laureth) dans les shampoings et gels douche peuvent provoquer pellicules et eczéma…
  • Huiles minérales de la pétrochimie : Paraffine, Vaseline, Silicone (Méthycone, Siloxane)
  • Huiles estérifiées et hydrogénées (Caprilic, capritriglycérines) qui ne contiennent pas d’acides gras essentiels et sont inefficaces.

Quelques alternatives :

  • Savon de saponification à froid : savon d’Alep
  • Colorations végétales aux pigments naturels : Curcuma, Henné.

Attention certaines contiennent du Resorcinol qui est un PE neurotoxique.

Pour plus d’info :

 

Joy

SET – Tout sur la bio le 27 mai 2014

Le 27 mai 2014, SET a invité la chargée de missions de l’Agence Bio :  Nathalie Rison Alabert, habitante de Sucy, qui nous a présenté un exposé sur le monde bio :

AgenceBioExposé très intéressant sur la lecture des logos bio :

les garanties proposées par la réglementation européenne; les cahiers des charges et les spécificités qui peuvent s’y ajouter (Nature et Progrès, Demeter…);  la transformation des produits et les additifs admis ou pas; la traçabilité….

Sur le respect des animaux : en achetant des œufs issus de poules élevées en plein air, bio ou Label Rouge. Dans ces deux cas, la poule dispose d’au moins 4m² alors qu’elle n’a à peine la surface d’une feuille A4 dans l’élevage en batterie. Le label AB signifie que la poule a reçu une alimentation biologique.  Comment le savoir? C’est très simple, puisqu’un code imprimé sur la boite d’œufs et sur la coquille vous l’indique. Privilégiez les codes 0 et 1 et n’achetez plus les œufs codés 2 ou 3.

SAMSUNG

La réglementation bio entre les pays est plus harmonisée que ce que l’on croit : le logo bio européen est équivalent au logo AB français, sauf pour quelques produits non couverts (escargots, lapins…), et des équivalences existent avec de nombreux pays et organismes de contrôle dans le monde.
A savoir : éviter le pain complet non bio car les pesticides se concentrent sur l’enveloppe des graines. Manger bio ne revient pas forcément plus cher si l’on privilégie les produits frais, peu transformés, achetés en vrac et de saison.

En 2015, la France n’est encore qu’à 4% de surface agricole en bio alors que le Grenelle de l’Environnement prévoyait 6% pour 2012 et 20% pour 2020, et qu’un nouveau plan prévoit de la doubler d’ici 2017.

Position de l’Agence Bio

Depuis 2001, l’Agence BIO est un groupement d’intérêt public qui réunit : le Ministère en charge de l’agriculture, le Ministère en charge de l’écologie, l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA), la Fédération des coopératives agricoles (Coop de France), la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB), le Syndicat national des entreprises bio (Synabio). Pour plus d’informations : www.agencebio.org

Ainsi, l’Agence Bio est donc tenue par une sorte de devoir de réserve car elle dépend entre autre du ministère de l’agriculture.

Pour des informations plus libres, nous vous conseillons de consulter nos amis de l’association www.bioconsomacteurs.org qui font partie comme les « Villes en Transition » du Collectif pour la Transition Citoyenne.