Archives de catégorie : Mobilité propre

SET – Changer d’Ère, l’Air de rien…

Un livre que l’on peut lire d’un bout à l’autre ou bien picorer lentement pour mieux le savourer…

Tout récent adhérent à Sucy Environnement et Transition (SET), je suis, je l’imagine, comme bon nombre d’entre nous sensible à ce qui se passe autour de nous en matière d’écologie.

S comme Sucy, je commence à peu près à connaître la ville et ses spécificités…
E comme Environnement je vois ce que cela signifie et j’y suis sensible…

Mais pour le T, j’étais plutôt  sur Transhumance…un peu le mouton qui suit peut-être par facilité, les informations émises par les médias et qui se laisse quelque peu trop manipuler par ceux-ci et leurs infos erronées voir fabriquées.

Il fallait que cela cesse et que je trouve un moyen de me documenter autrement. Grâce à SET j’apprends et comprends mieux le sens de la Transition mais je cherchais un support pour essayer de voir comment nous en sommes arrivés là et comment changer à mon modeste niveau les choses.

Le 24 novembre dernier, lors d’une visite  à « Radio France fête le livre », où écrivain(e)s et auteurs de Bd viennent présenter et dédicacer leurs ouvrages, je suis tombé sur celui de Valère CORRÉARD. Je passe devant une table et, un livre me fait un clin d’œil ; son titre m’interpelle : « Changer d’ère, l’air de rien…le guide pratique pour réussir sa transition ». Jeux « de mots-nyme », couleurs agréable, papier recyclé, je m’arrête, je feuillette, je blablate avec l’auteur et je suis séduit. La dédicace est très sympa, j’ai hâte d’en savoir plus !

L’objectif de ce guide est de donner à chacun la possibilité de s’approprier des initiatives ayant un impact social et environnemental positif, mais aussi des vertus sur le plan personnel, dans tous les domaines de la vie quotidienne.

Oui, bien sûr mais au-delà, il permet de mieux comprendre la réalité des choses, au travers d’entretiens de 2 ou 3 pages avec des experts (en langage clair et compréhensibles par tous), de données fiables de l’ADEME, INSEE, Commissariat au développement durable, etc…Bref, c’est une véritable source d’information qui donne envie de creuser encore plus pour en savoir encore plus.

Quels sont les 8 grands thèmes abordés :

  • Manger Sain et consommer responsable
  • Tous pour un quotidien zéro déchet
  • S’habiller chic et éthique
  • S’éclairer et se chauffer
  • Se déplacer en mode écolo
  • S’informer sans se faire manipuler (celui-là me plait bien !!!)
  • Être un citoyen actif
  • Prendre son temps

Quant au livre, il est Préfacé par Alain Bougrain-Dubourg, illustré par Nat Mikles, édité par « Rue de l’échiquier » et vendu au prix de 19 euros. 200 pages…À mettre dans toutes les mains.

Petit portrait de l’Auteur (extrait du site de son éditeur) :

Journaliste, Valère Corréard considère que la diffusion de l’information est indispensable pour faire de chacun d’entre nous un acteur de la société. Il est chroniqueur sur France Inter, où il présente chaque week-end « Social Lab », qui propose un coup de projecteur sur une tendance ou une initiative qui peut changer le monde et notre quotidien. 
En 2017, il a fondé ID, l’Info Durable, premier média en ligne d’information continue sur le développement durable.

Les sites où l’on peut retrouver l’auteur
ou réécouter ses rubriques sur France inter :

https://www.franceinter.fr/emissions/social-lab

https://twitter.com/valerecorreard

https://www.linfodurable.fr/

Tout cela n’engage que moi bien sûr et ce livre peut ne pas plaire à certain(e)s mais, quoiqu’il en soit il est une source d’informations précieuses. Personnellement, il a répondu à mes attentes et interrogations. Ne le cherchez pas à la Médiathèque de Sucy je ne l’ai pas trouvé…

(Sujet proposé par Pascal CASSIER)

SET – Pollution de l’air : la responsabilité de l’État reconnue par une décision du Conseil d’Etat

Une première avancée qui devrait être suivie de mesures concrètes :

Le Conseil d’Etat, saisi par l’association Les Amis de la Terre, a enjoint au Premier ministre et au ministre chargé de l’environnement de prendre, « dans le délai le plus court possible », « toutes les mesures nécessaires » pour ramener les concentrations de particules PM10 et de dioxyde d’azote, dont les moteurs diesel sont fortement émetteurs, en dessous des valeurs limites autorisées dans toutes les zones où celles-ci étaient encore dépassées en 2015, notamment en Ile-de-France et dans les principales grandes villes françaises.

Le gouvernement a jusqu’au 31 mars 2018 pour transmettre à la Commission européenne les plans sur la qualité de l’air dans ces zones.

A Sucy Environnement et Transition, après la soirée-débat sur le diesel et l’atelier « mobilité propre », nous suivons avec attention cette actualité et poursuivrons nos actions en faveur d’une meilleure qualité de l’air.

2017-07-12 Com CE Pollution de l’air

2017-07-12 Décision CE Pollution de l’Air

SET – Adhère à l’association OYE 349

Oye349Notre association « SET – Sucy Environnement et Transition » a décidé d’adhérer à l’association Sucycienne OYE 349 qui a pour objet de rassembler l’ensemble des personnes victimes de façon directe ou indirecte, des nuisances aériennes résultant des activités civiles et commerciales dans le département du Val de Marne, et plus particulièrement dans le secteur de SUCY-EN-BRIE et des communes limitrophes.

Note : cette association n’ayant pas dans ses statuts la possibilité d’avoir des associations adhérentes, SET a adhéré au travers de 3 des membres de son CA.

Pour mémoire,  dans la perspective d’une transition vers un monde plus écologique, SET souhaite surtout que le nombre de trajets en avion diminue pour les raisons suivantes  :

  • diminuer la pollution par le bruit et les échappements
  • diminuer la consommation d’énergies fossiles qui manqueront dans le futur
  • 80% du pétrole – gaz – charbon encore existants doivent rester dans le sol afin de ne pas participer à l’effet de serre qui modifie radicalement notre climat et par conséquent nos vies.

Nous vous encourageons à limiter vos voyages en avion (surtout pour les courtes distances qui consomment plus au kilomètre) même si les pouvoirs publics  encouragent ce mode de transport par la non-taxation du kérosène et l’application d’un taux de TVA réduit (10 %) sur les billets d’avion des vols intérieurs.