SET – Recette Atelier cuisine de Décembre

Chou-fleur au lait de coco et aux fèves  


C’est une recette qui peut se réaliser presque toute l’année puisque l’on a du chou-fleur local et de  saison presque 10 mois sur douze (les variétés varient) et les fèves sont disponibles toute l’année,  sèches ou surgelées à cette saison. Elles sont une bonne source de protéine végétale. 

Si on utilise des fèves sèches, on achète préférentiellement des fèves décortiquées pour ne pas avoir  à le faire et on les fait tremper une demi-journée au moins. On les cuit ensuite à l’eau, avec de la  sarriette pour les rendre plus digestes, pendant 1h à 1h30 selon leur taille. Elles doivent être presque  cuites et peuvent alors s’intégrer dans la recette pour finir leur cuisson. On ne sale l’eau de cuisson  qu’au bout de 45 min environ pour éviter qu’elles ne durcissent. 

Ingrédients pour 6 personnes  

• 1 chou-fleur  
• 4 pommes de terre à chair ferme de taille moyenne 
• 4 carottes de taille moyenne 
• 400 g de tomates concassées 
• 600 à 700 g de fèves surgelées ou 400 g de fèves sèches pelées 
• 1 gros oignon 
• 3 gousses d’ail 
• Le zeste d’un citron vert 
• 4 cm de gingembre râpé 
• 2 cs de curry en poudre 
• 1 bâton de cannelle 
• 1 bouquet de coriandre ciselée 
• 40 cl de lait de coco épais 
• Huile d’olive, sel, poivre 
• Riz basmati pour l’accompagnement 

Réalisation  

Détailler le chou-fleur en bouquets et garder le tronc pour une soupe. 

Eplucher l’oignon, les gousses d’ail et les pommes de terre. Couper l’oignon en fines lamelles, hacher  l’ail et détailler les pommes de terre en dés de taille moyenne. 

Bien brosser et laver les carottes (il est inutile de les éplucher si elles sont bio) et retirer les parties abimées si besoin. Réserver les fanes pour un autre usage (on peut aussi les laver et les intégrer en les  ciselant finement). Couper les carottes en lamelles assez fines. 

Dans une cocotte à mijoter, verser un peu d’huile d’olive et y faire fondre l’oignon pendant 5 minutes  à feu doux. Y ajouter l’ail, le curry, le gingembre râpé, le bâton de cannelle. Bien mélanger. Ajouter  alors les carottes et les pommes de terre puis la pulpe de tomate. Saler et poivrer. Laisser mijoter à feu  très doux pendant 20 minutes. 

Ajouter alors le chou-fleur et le lait de coco et rajouter un peu de sel et de poivre si besoin. Si on utilise  des fèves sèches préalablement cuites, les ajouter à ce stade après les avoir égouttées. Poursuivre la  cuisson 20 min à feu très doux en remuant de temps en temps. 

Si on utilise des fèves surgelées, les passer rapidement sous l’eau chaude et les ajouter à 5 minutes de  la fin de cuisson. 

Parsemer du reste de coriandre et du zest de citron vert. 

Servir avec le riz que l’on aura fait cuire en parallèle.

Un franc succès, tout le monde a aimé ! 

Tarte aux pommes et aux airelles  

Ingrédients pour 6 personnes  

Pour la pâte 

• 120 g de beurre un peu mou 
• 160 g de farine d’épeautre ou petit épeautre T110 
• 2 cs de sucre complet 
• 1 pincée de sel 

Pour le crumble 

• 60 g de beurre froid en tout petits dés 
• 75 g de farine (la même) 
• 60 g de vergeoise ou sucre blond 

Pour la garniture 

• 30-40 g d’airelles séchées 
• 6 belles pommes 
• ½ citron ou ½ orange 

Réalisation  

Dans un saladier, verser tous les ingrédients de la pâte et bien malaxer jusqu’à obtenir une boule. Si  elle est trop sèche, on peut ajouter une goutte d’eau. 

La laisser reposer un peu au frais. 

Préparer le crumble en mélangeant les ingrédients du bout des doigts de façon à maintenir un effet de  sable. 

Eplucher les pommes, les détailler en dés, les mélanger aux airelles et ajouter le jus d’un demi-citron  ou un peu du jus de la demi orange. Bien mélanger.

Préchauffer le four à 180°C. 

Ressortir la pâte, l’étaler au rouleau à pâtisserie, par exemple sur un papier cuisson de façon à pouvoir  facilement la déposer dans le moule car elle est friable. Utiliser un moule à tarte de 24 à 26 cm. Piquer le fond de pâte. 

Garnir des pommes aux airelles puis répartir le crumble par-dessus. 

Cuire 50 min et servir tiède à froid. 

Un peu sucré à mon goût et néanmoins très bon. Les plus gourmands ont adoré. J’ai ajouté un œuf à la préparation de la pâte pour avoir un résultat bien lié.

Merci à Frédérique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.