SET – Visite du site de compostage TEVA à la Queue en Brie

 

Sur la proposition de Guillaume Muller responsable de l’atelier “Energie Propre” au sein de  Sucy Environnement et Transition  , rendez-vous était pris ce jeudi 11 octobre avec M. FONTANA, Directeur du site TEVA à la Queue en Brie.

Nous étions six membres de SET devant l’entrée du Site TEVA à la Queue en Brie,  à 14 heures, avec nos questions et interrogations sur certaines odeurs ressenties fréquemment dans les communes alentours et leur éventuelle nocivité .

 

Le site TEVA

La plateforme est l’une des premières créées en Île de France.En activité depuis 28 ans elle exploite 30 000 tonnes  de déchets verts par an dont 8 000 pour les 7 communes alentours (espaces verts, déchetterie et ramassage porte à porte).

Les déchets verts viennent de 32 communes dont la plus lointaine est Rosny sous-bois.

De nombreux engins de compostage, levage et broyage sont présents sur la plateforme , ainsi qu’une soufflerie industrielle destinée à favoriser la fabrication du compost industriel et des différents sous produits de  broyat revendus aux entreprises d’aménagement d’espace vert , distributeurs commerciaux de terreau et compost en sacs pour le particulier , agriculteur pour leurs épandages et municipalités de la région pour l’entretien des  jardins publics et autres espaces accueillant des végétaux.

 

C’est quoi le compost , sa fabrication est-elle nocive pour l’environnement ?

Un compost produit un “Jus” dû à la décomposition des matières végétales.Ce jus ne s’évapore pas à priori et les écoulements et autres eaux sales sont récupérés dans un bassin filtré naturellement appelé une “Mare aux Roseaux”.

 

Les résidus sont-ils broyés avant d’être compostés ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Oui et triés mécaniquement afin d’ôter les détritus non végétaux à l’aide d’aimants pour les métaux , de ventilateurs pour les plastiques et autres papiers.

Ils sont ensuite de  nouveau  triés à la main suivant un volume de deux mètres cubes par jour.

 

Quid des traitements chimiques (pesticides,fongicides etc…) qu’ils peuvent subir?

Peu de végétaux sont réellement concernés  car les traitements sont plutôt appliqués sur les sols et rentrent en terre.Une quantité infime et négligeable peut être présente mais détruite par la température de 70°  atteinte lors de la phase de compostage elle-même.

La station est soumise à de nombreux contrôles et vérifications de la teneur en agents polluants  par les autorités sanitaires, les différents relevés à ce jour n’ont jamais montré de danger pour la santé .

 

Comment se comportent la faune et la flore à proximité du site?

Rien de particulier à signaler , aucune remontée de problème  sur ces sujets par les agriculteurs du voisinage.

Et les odeurs ?

Le brassage mécanique des tas de végétaux  en cours de décomposition ainsi que des conditions particulières des vents environnants peut effectivement répandre dans l’atmosphère une odeur boisée caractéristique qu’on a pu vérifier en grattant de  quelques centimètres seulement les amas de compost , mais que cela reste très marginal et peu fréquent.

Le directeur nous a confié qu’un incident sur une ligne de  bouches de la station de ventilation avait généré ce type de problème voici quelques temps , rapidement solutionné par le remplacement de la ligne de ventilation incriminée.

 

Nous remercions chaleureusement Mr Fontana pour son accueil et les réponses intéressantes fournies à nos différentes questions.

Pour toute information complémentaire sur ces sujets et ceux liés aux énergies propres en général , contactez M. Guillaume Muller (guillaumeandremuller@gmail.com)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.